Soupçons de malversations à la CGT

Un membre de la CGT est rattrapé par la justice dans le cadre d’une affaire de détournements de fonds.
En effet, le quotidien régional « L’Alsace » et « France Bleu.fr », relatent qu’Eliane Lodwitz, qui était à la tête de la CGT du Haut-Rhin depuis 12 ans, est soupçonnée d’avoir utilisé un compte bancaire où aurait transité plus de 140.000 €.
Ce compte, assimilé à une caisse noire, aurait été alimenté, par les sommes perçues par le syndicat lors de procédures civiles. L’ex-numéro un de la CGT aurait effectué de nombreux retraits en liquide à partir de ce compte, pour ses besoins personnels.
Même si la salariée a été licenciée pour faute grave, cette affaire embarrasse la CGT du Haut-Rhin et de nombreuses voix s’interrogent sur cette double comptabilité et plus précisément sur l’inexistence des moyens de contrôle.

Ce n’est malheureusement pas une première pour le syndicat CGT. En effet, en juin 2018, l’hebdomadaire « Le Point » mettait en évidence une plainte déposée pour abus de confiance contre une élue CGT au CE de VEOLIA.
Parmi les nombreuses anomalies relevées, le cabinet d’expertises Technologia, pointait le montant des honoraires juridiques. L’hebdomadaire Le Point indique « qu’un budget de 25 424 € avait été voté en mai 2017, et ce sont 92 056 € qui ont été versés à deux avocats ».
L’Ex-Secrétaire du CE VEOLIA aurait aussi acheté un photocopieur CANON pour un montant de 4 783 € avec les fonds du CE, mais ce dernier aurait été installé dans les locaux… de l’union territoriale CGT de Choisy-le-Roi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *